vendredi 23 juin 2017

Braderie et Nuit de Concerts Solidaires - Clôture des Jardins de la Poterie

C'est avec le cœur gros mais les étoiles plein les yeux que les migrant.e.s de la Poterie et l'association Un Toit c'est Un Droit vous convient au dernier grand moment fort des Jardins de la Poterie, samedi 1er juillet.



Depuis plus d'un an, l'ancienne maison de retraite a abrité plus de 70 enfants et 160 migrant.e.s. Ils et elles ont trouvé un toit, une adresse, le soutien dont ils et elles avaient besoin, les enfants ont pu connaître une année de scolarisation complète sans avoir à se demander où ils et elles dormiraient le lendemain. Ce fut pendant plus d'un an la démonstration d'un droit au logement pour tou.te.s et de l'accueil inconditionnel de tou.te.s.

Les Jardins de la Poterie, c'est aussi la solidarité rennaise en acte : une inter-orga de plus de 41 assos, collectifs et partis... une centaine de bénévoles dispensant des cours de français, de soutien scolaire, des animations pour les enfants et adultes, qui ont organisé les dizaines de concerts de soutien... une pétition qui a passé le cap des 2000 signatures... 8 manifestations qui ont vu plusieurs centaines de personnes se mobiliser... des soutiens artistiques, intellectuels, de voisinage... Une aventure humaine extraordinaire, et ce malgré le manque patent de volonté des autorités.

Mais le 17 juillet, c'est demain. Il faut donc sortir du lieu qui a rendu tout cela possible. Cela nous était inconcevable sans une soirée d'adieu digne de ce que les Jardins nous ont apporté, et également pour remercier toutes celles et ceux qui ont concouru à sa réussite. Célébrons ensembles cette année et ce lieu une dernière fois !

La journée sera organisée en deux parties :

De 10h à 18h : Grand "vide-squat". Les migrant.e.s ne pouvant emmener toutes leurs affaires avec elles.eux pour la sortie, cette braderie solidaire leur permettra de destocker leurs appartements et de se faire un peu de sous pour la suite. Il y aura sur le parking des Jardins des stands pour les éléments imposants, et dans les couloirs de l'ancienne maison de retraite, les visiteur.e.s seront invité.e.s à aller à la rencontre des habitant.e.s pour les affaires de plus petite taille.

Entre 18h et 19h : Repas vegan partagé. Une équipe se chargera de vous préparer des petits plats, et ce sera l'occasion d'avoir un moment d'échange et de convivialité.

A partir de 19h, et jusqu'à 01h : "Festival des Jardins". Plusieurs groupes et artistes se succèderont pour faire de la dernière nuit de concerts dans les jardins des Jardins un moment grandiose et inoubliable ! Avec au programme :

Alexx (Rap)
https://www.facebook.com/AlexxMCOfficiel/

Le Collectif Micronomade (chorale des Migrant.e.s)
https://www.facebook.com/Le-Collectif-Microno…

Manivel'Swing (Chanson et Orgue de Barbarie)
https://www.manivelswing.com/
https://www.facebook.com/manivelswing/

Les Tarafikants (Musique des Balkans) : https://tarafikants.jimdo.com/

Timéo de la Rennes des Voyous (Dj Set Disco-House)
https://www.facebook.com/Timeodj/
https://www.facebook.com/LRDVRennes/

Il y en aura pour tous les goûts !

L'accès au lieu :
En Métro : arrêt La Poterie (15 minutes de marche)
En Bus : Ligne 2 ou 11 - Arrêt Gohier (1 minute de marche)
En voiture : Parking du Carrefour Market de La Poterie, Boulevard Paul Hutin Desgrées (5 minutes de marche)
Les concerts se tiendront dans les jardins, nous vous demanderons de respecter les lieux de vie et de ne pas emmener dans l'enceinte des jardins des bouteilles en verre.

Nous comptons sur la présence de tou.te.s, venez nombreuses et nombreux !


samedi 17 juin 2017

8e Manifestation de soutien aux migrant.e.s de la Poterie

UN MOIS POUR AGIR !

Nous y sommes, les 160 migrant.e.s de la Poterie n'auront plus de logement dans un mois.
Et cela reste inconcevable et indigne !
Il nous faut nous mobiliser, avec toute l'ardeur et la détermination que nous avons. Le 24 juin, à 15h place de la République, les migrant.e.s de la Poterie et les 41 collectifs de l'inter-orga appellent à ce que nous soyons des milliers à crier notre soutien, mais aussi notre honte des autorités sur la question des relogements et des régularisations !
Rappelons à Nathalie Apperé sa promesse de campagne : "0 enfants dans la rue", et au Préfet Mirmand que nous ne lâcherons rien !

On voit partout en France, à Calais comme dans la Vallée de la Roya en passant par Porte de la Chapelle, que la situation des migrant.e.s s'aggrave de jour en jour : interdiction pour les associations d'aider - et même de distribuer de la nourriture et de l'eau - les migrant.e.s, parcage dans des lieux sans tentes ni matelas, et même rétention dans des centres fermés et illégaux de demandeurs d'asile (parfois mineur.e.s !) en totale violation des droits humains fondamentaux...

Une réponse populaire et massive doit émerger dans toutes les villes pour que les idéaux de solidarité et d'humanisme subsistent.

A Rennes, vous avez été nombreu.ses.x à soutenir les migrant.e.s de la Poterie (plus de 1500 signatures de la pétition ! ). Il faut continuer et amplifier le mouvement, et harceler les autorités pendant le mois qui arrive. Il nous faut l'aide de tou.te.s, c'est ensembles que nous arriverons à faire bouger les lignes !



IL Y A URGENCE !

Liste des signataires :
Alternative Libertaire Rennes – Attac Rennes – Bienvenue ! – CADTM – Châto sans frontières – Cimade 35 – CCFD Terre
solidaire 35 – Conseil des migrant.e.s – Cridev – D’ici ou d’Ailleurs Rennes – DAL 35 – Ensemble! 35 – EELV Rennes – FA – Groupe
la sociale – Fédération Secours Populaire Français 35 – FSU 35 – Fondation Abbé Pierre Bretagne – MIDAF – MIR
– MJCF 35 – Langophonies – LDH Rennes – MRAP – Mouvement de la paix – NPA Rennes – Nuit Debout Rennes – Open
School For Refugees – Parti Pirate – PCF Rennes métropole – PG Comité Rennes – Québriac migrants solidarité – RESF
35 – Secours Populaire - Si on s’alliait ? – Solidaires étudiant-e-s Rennes – Sud Santé – Utopia 56 – UTUD – Union Locale CGT de Rennes – Union Locale CNT 35.


DES PAPIERS ET DES LOGEMENTS POUR TOU.TE.S !

vendredi 16 juin 2017

Réunion du Groupe Anim'action ! Jeudi 22 juin à 18h

Dans un mois, les Jardins de la Poterie seront clos.

Nous vivons actuellement la dernière ligne droite pour la Poterie et nous avons besoin d'un maximum d'aide de tou.te.s !

1 - Organisation de la dépendaison de crémaillère du 1° juillet (transport matériel, installation, gestion braderie, restauration, concerts, sécurisation du site, etc) : ce moment est voulu comme un moment festif mais sera aussi un (LE) dernier moment fort de mobilisation pour obtenir le relogement des personnes ! On attend du monde pour la braderie et les concerts, conséquemment, il nous faut du monde pour la gestion !

2 - Organisation du départ : gestion des personnes et de leurs affaires. Ça va juste être énorme et sans l'aide de beaucoup de bénévoles ça risque d'être une panique complète (et, avec à la clé aussi, des gens seuls sur le trottoir avec leurs valises et l'association coulée si on ne tient pas notre engagement de rendre le lieu totalement vide). Il nous faut l'organiser dès maintenant !

Nous vous invitons donc à une nouvelle réunion :
le jeudi 22 juin à 18 h à la Poterie
(32 square Ludovic Trarieux)

Les habitant.e.s de la Poterie comptent vraiment sur vous.
Merci d'avance.

PAPIERS ET LOGEMENTS POUR TOU.TE.S !

mardi 13 juin 2017

Rassemblement de soutien - 4ème réunion de travail avec la Mairie

1 mois, et 24 places proposées pour 160 personnes ?!

Les discussions avec la Mairie pour le relogement des migrant.e.s de la Poterie ont débutées il y a maintenant un mois. On aurait préféré qu'elles commencent en Janvier, on aurait préféré que le Préfet s'intéresse au sort des quelques 70 enfants qui pourraient retourner à la rue le 17 juillet.
Toujours est-il qu'elles sont entamées, et qu'elles ne sont que peu fructueuses jusqu'ici : une "solution concrète" de 24 places a été trouvée.

Il est grand temps de montrer que ce chiffre n'est pas qu'insuffisant, il est inacceptable !

Les migrant.e.s de la Poterie, Un Toit c'est Un Droit, et les 40 collectifs de l'inter-organisation de la Poterie appellent à un rassemblement devant la Mairie pour soutenir les migrant.e.s et les représentant.e.s de l'inter-orga lors de leur prochaine réunion de travail avec la Mairie, mardi 20 juin à 17h30.

Montrons tou.te.s ensembles que nous ne pouvons accepter que 146 personnes aillent à la rue le 17 juillet prochain, que nous attendons des solutions de relogement pour TOU.TE.S !



C'est l'heure de se mobiliser ! L'heure tourne, et vite.


LOGEMENT ET PAPIERS POUR TOU.TE.S !

jeudi 8 juin 2017

Nuit solidaire et Pique-nique partagé

CONTINUONS LA MOBILISATION !

L'ex-squat de la Poterie souffle sa bougie d'anniversaire.

Depuis un an, l'ancienne maison de retraite des Jardins constitue abri, gîte et couvert aux 160 migrant.e.s de la Poterie.
A peine ouvert, déjà surchargé, le squat ensuite régularisé a permis à toutes ces familles d'avoir une vie digne, aux enfants d'aller à l'école, et de ne pas avoir à vivre dans la rue.
Mais le 17 juillet approche à grand pas. Et les solutions de relogements manquent terriblement.
Nous ne pouvons pas laisser ces personnes retourner à la rue, ni même en hébergement d'urgence, le 115.

Dans l'idée de protester contre l'inaction des autorités, et de sensibiliser les rennais.e.s aux conditions de vie inimaginables des migrant.e.s, l'association Un Toit c'est Un Droit et les organisations qui soutiennent les migrant.e.s de la Poterie appellent à partager une nuit et un pique-nique solidaire Place de la Mairie le jeudi 15 juin à 20h.

Cet événement se déroulera en deux temps :
D'abord, le pique-nique, durant lequel les migrant.e.s seront présent.e.s. Ce sera l'occasion d'échanger ensembles sur les solutions, sur la mobilisation, sur les blocages, mais aussi et simplement, de discuter de tout et rien.
Ramenez votre casse-croûte, de quoi passer un bon moment, votre bonne humeur et votre détermination !

Puis, les français.e.s seront invités à rester dormir sur place, afin de protester contre le manque de solutions de relogement, et d'expérimenter une nuit à la rue, sous des tentes comme seul logis.
Ramenez vos tentes si vous en avez, matelas, couvertures et thermos de café. La nuit risque d'être longue et inconfortable (en espérant qu'il ne pleuve pas ! ), mais ce ne sera qu'un bref aperçu de ce qu'endurent toute l'année les migrant.e.s.



Si le 15 juin est la date anniversaire de l'ouverture des Jardins de la Poterie, c'est aussi (et surtout) un mois avant son évacuation.
Si l'on veut obtenir gain de cause pour les migrant.e.s, il nous faut recouvrir les dalles de la place de la Mairie de tentes !
Venez nombreu.ses.x !


DES PAPIERS ET DES LOGEMENTS POUR TOU.TE.S !

lundi 5 juin 2017

Retour en images sur le pique-nique devant la préfecture

Migrants et soutiens ont pique-niqué mercredi 31 mai devant la préfecture pour faire entendre leurs revendications aux représentants de l'Etat .






Une fois de plus aucune audience n'a été accordée à l'association "Un toit, c'est un droit" pour évoquer des solutions de relogement après l'évacuation des Jardins de la Poterie  le 17 juillet par les 160 migrants.

Une invitation a été déposée au Préfet pour la "dépendaison de crémaillère" :

Invitation à la dé-pendaison de crémaillère des jardins de la Poterie

à M. Mirmand Préfet d'Ille-et-Vilaine et de la Région Bretagne


Monsieur le Préfet, c'est non sans une certaine déception que nous avons accueilli votre refus de recevoir les résidents des Jardins de la Poterie et la trentaine d'associations qui les soutiennent. Vous conviendrez que c'est pas faute d'avoir demandé. Depuis plusieurs mois nous multiplions les actions destinées à attirer un bout de votre attention vers ce qui pourrait être vécu, le 17 juillet prochain, comme un affront républicain. Vous n'ignorez pas que 160 personnes dont la moitié d'enfants seront alors remises à la rue si des solutions concrètes et pérennes ne sont pas envisagées avec les différentes autorités locales dont la Préfecture d'Ille-et-Vilaine, elle-même centrale dans ce dossier tant ses compétences en matière de politiques publiques sont sensibles dans le domaine qui nous intéresse. La mairie joue le jeu, pourquoi pas vous ?

Nous n'ignorons pas, pour ce qui vous concerne, que la période électorale rend incertaine voire bancale la posture dans laquelle vous vous trouvez. Vous avez un nouveau chef, en la personne de M. Macron et quelques sous-chefs gouvernementaux tout juste nommés. Vous-même serez peut-être bientôt concerné par une réaffectation prochaine. Si l'on considère la trajectoire récente de votre prédécesseur, on imagine facilement dans quelle mesure cela puisse vous laisser un tantinet rêveur. En attendant vous êtes toujours parmi nous et la fonction préfectorale a ses exigences. Nous les considérons à leur juste valeur, en particulier celle de l'obligation de continuité du service public. Ce pour quoi nous vous sollicitons relève indéniablement de vos missions. Nous sommes convaincu que votre conscience professionnelle vous amènera à les remplir jusqu'au bout. Nous n'imaginons pas que faire l'autruche relève de votre éthique lorsqu'il s'agit de gérer les affaires publiques. Une sortie par le haut de cette situation est possible, il ne tient qu'à nous de les mettre en œuvre avec les personnes premières concernées, les mouvements associatifs qui les soutiennent, et l'ensemble des administrations locales qui ont à se pencher sur la question. Votre présence à ses débats manque...cruellement.

C'est donc sans rancune que nous vous invitons à la dépendaison de crémaillère des Jardins de la Poterie, le samedi 1er juillet prochain dès 19h. Afin de préparer votre venue lors de ce temps festif, nous vous proposons même de nous voir dès la première quinzaine de juin. Merci de nous confirmer votre présence par voie postale aux Jardins de la Poterie 32 square Ludovic Trarieux, ou par mail à untoitundroit35@gmail.com


M. Le Préfet, soyez sûr que nous aurons plaisir à vous assurer de nos considérations respectueuses lors de notre future rencontre.




jeudi 1 juin 2017

Des craies, des maisons, des bonbons !

Le 17 juillet se rapprochant inexorablement, il n'est pas question de rester les bras balants !

UTUD a lancé une pétition afin d'obtenir le soutien des rennais.e.s et des citoyen.ne.s en général pour obtenir le relogement et la régularisation des familles de la Poterie.

Nous en sommes bientôt au seuil des 1000 signatures ! Il nous faut persévérer !

Ce samedi, les migrant.e.s nous accompagnerons place de la Mairie, pour demander aux passant.e.s de les soutenir, et les enfants décoreront le parvis de la Mairie en dessinant à la craie la maison de leur rêve.

Nous voulons que ce moment symbolique soit l'occasion d'échanger avec tou.te.s sur la condition des 160 personnes qui risquent de se retrouver à la rue le 17 juillet.

Maintenons la pression, à la fois sur la Mairie comme sur la Préfecture !
Rendez-vous samedi pour embellir le triste gris de la place de la Mairie !



DES LOGEMENTS ET DES PAPIERS POUR TOU.TE.S !

jeudi 25 mai 2017

Retour en vidéo sur le Conseil Municipal du 22 mai 2017


La question posée par UTUD et la réponse apportée par M. Bourcier sur les relogements proposés par la mairie pour les migrant.e.s de la Poterie.

Nous en retenons deux choses :
1) La Mairie fait le même constat que nous sur l'immobilisme de la Préfecture, bloquant les perspectives des migrant.e.s.
2) "Quelques hypothèses très concrètes" nous ont été communiquées lors de notre réunion de travail avec M. Bourcier le mardi 23 mai.

Conclusion :
La Mairie semble vouloir avancer sur le sujet. C'est tard, mais c'est encourageant : la mobilisation ouvre sur quelque chose !
Si les lignes bougent, c'est bien grâce à tou.te.s celles et ceux qui ont marché, chanté, dansé, crié à nos côtés.

Mais la route est encore longue pour arriver au relogement complet des migrant.e.s de la Poterie, et le temps s'amenuise bien trop vite.
Accélérons et approfondissons la mobilisation ! Les résultats tombent par-ci par-là, mais une seule solution est envisageable : 

LE RELOGEMENT ET LES RÉGULARISATIONS DE TOU.TE.S !

Prochain RDV : pic-nic solidaire devant la Préfecture, mercredi 31 mai à 12h ! La Mairie s'est (enfin !) décidée à bouger, à la Préfecture d'en faire autant !

Comme le dit J., représentante des migrant.e.s lors de nos réunions avec M. Bourcier : "Si on ne bouge pas, on aura rien !"




Pic-Nic solidaire à la Préfecture - Mercredi 31 mai à 12h

Le 31 mai, il restera un mois et 17 jours.

Un mois et 17 jours pour rappeler à la Préfecture d'Ille-et-Vilaine que son devoir est de trouver des solutions de logements aux migrant.e.s de la Poterie et pour exiger leur régularisation.

Après notre rassemblement devant la Mairie lundi 22 mai, après deux rendez-vous avec des élu.e.s pour tenter de débloquer la situation, après une mobilisation sans appel des rennais.e.s pour soutenir les migrant.e.s de la Poterie, une porte reste résolument close à nos revendications : celle de la Préfecture.

Nous invitons donc tous nos soutiens, et plus largement, tou.te.s les rennais.e.s, à partager avec nous un pic-nic revendicatif devant la Préfecture d'Ille-et-Vilaine, mercredi 31 mai à 12h.
Qu'il ne leur soit pas possible de nous ignorer, à défaut de nous répondre !

Nous pourrons partager un repas cordial, et chanter ensemble une chanson de notre composition :
🎼 " Z'avez pas vu Mirmand?!! " 🎶



Venez nombreuses et nombreux, ramenez de quoi vous sustenter, et de quoi nous amuser !
Plus on est nombreu.ses.x, plus on fait du bruit, plus on fait du bruit, mieux on est entendu.e.s !


RELOGEMENT ET REGULARISATION DE TOU.TE.S LES MIGRANT.E.S DE LA POTERIE !

mardi 23 mai 2017

Retour sur le Rassemblement du lundi 22 mai

Du monde hier après-midi pour exprimer du soutien aux migrant.e.s de la Poterie !

Une centaine de personnes s'est réunie sous les fenêtres de la salle du conseil municipal pour faire entendre la mobilisation rennaise aux élu.e.s.

Les tentes 3sec étaient de sortie, pour faire comprendre aux passant.e.s qu'à l'heure actuelle, elles constituent la prochaine "maison" des familles migrantes de la Poterie.

Nous avons pu interpeller directement la Maire sur ce qu'elle comptait proposer en termes de relogement et sur son engagement de campagne qu'il n'y ait aucun enfant à la rue sous son mandat.
Si sa réponse rappelle la responsabilité de la Préfecture dans le relogement et la régularisation, permettant de relativiser celle de la Mairie, il n'empêche que le dialogue est bien engagé, et que des voies sont ouvertes.
Nous remercions les élu.e.s qui nous ont soutenu dans notre démarche.

Aujourd'hui mardi 23 mai : 2ème réunion pour étudier les solutions de relogement des migrant.e.s de la Poterie. Nous y allons avec la ferme intention de faire avancer le dossier, et d'obtenir des garanties !

   Crédit Photo : Ouest-France

DES PAPIERS, DES LOGEMENTS, POUR TOU.TE.S

mercredi 17 mai 2017

Rassemblement festif pour le relogement des migrant.e.s de la Poterie


Le 17 juillet, c'est dans deux mois.

On a manifesté, chaque mois depuis novembre.
On a envoyé des dizaines de lettres recommandées.
On a organisé des concerts de soutien.
On a recolté des signatures de Rennais.e.s par pétition.

170 personnes dont la moitié de d'enfants vont se retrouver à la rue le 17 juillet. Et toujours pas de nouvelle de la Préfecture, (répresentante de l'Etat garant du droit au logement) malgré nos multiples demandes.

Mais où se cache donc Monsieur Mirmand, notre cher préfet ?!!

La Mairie commence un peu à se remuer: nous avons eu une première réunion de travail et des pistes ont été soulevées. Alors lundi on veut être nombreux.ses pour crier haut et fort: "Nathaliiie !! On est avec toi, c'est dans ce sens là qu'il faut aller ! Allez continue ! Et surtout, chope nous un rendez vous avec le Préfét avec qui tu as bientôt ton rendez vous mensuel ! "
Et pour ca on vous prépare quelques petites surprises, musique et arts au programme...
On vous invite à venir avec vos instruments de musique, et si vous n'en avez pas, une casserole et une cuillere en bois ;)

Alors RDV pour le rassemblement devant la Mairie lundi 22 mai à 17h, heure de début du conseil municipal.

Faisons entendre nos voix et revendications à celles et ceux qui ont un toit, et qui peuvent en trouver pour les migrant.e.s de la Poterie.


Des papiers et des logements, POUR TOU.TE.S !


lundi 8 mai 2017

Inter-organisations du 11 mai

6 Manifestations, des soirées de soutien, une pétition, des courriers, des interpellations, des tractages, et 39 organisations de soutien !
Au bout du compte, toujours rien de concret pour les migrant.e.s de la Poterie, alors que le 17 juillet (date fatidique de la fin des Jardins) arrive demain !
Si l'on peut se réjouir de la mobilisation qui se fait autour de nous, il est urgent de penser collectivement de nouvelles perspectives de lutte. Le silence de la Préfecture doit cesser !
Un Toit c'est Un Droit et le Conseil des Migrant.e.s de la Poterie vous invitent à venir penser avec nous et nos allié.e.s les suites envisageables au combat des migrant.e.s : 
RELOGEMENT ET REGULARISATION !
Cette réunion se veut ouverte : plus nous serons, plus nous aurons de poids !
A jeudi, 18h30 aux Jardins !

UTUD

mercredi 3 mai 2017

Concert solidaire - Collectif Micronomade & EarPlug + Bonus : DJ Party

Ça bouge encore et toujours à la Poterie !
9 semaines. C'est le temps qu'il reste aux familles de la Poterie avant de devoir quitter les Jardins. C'est court, très court. Pour autant, pas question de se résigner, montrons-nous fort.e.s et solidaires, dans la rue comme pour la fête ! C'est donc avec grand plaisir que l'association Un Toit c'est Un Droit et que les migrant.e.s de la Poterie vous accueillent, vendredi 12 mai, à l'occasion d'un concert de soutien. Vous pourrez entendre en première partie le collectif Micronomade, une chorale montée par les migrant.e.s de la Poterie. En seconde partie, le groupe Earplug jouera ses propres compositions : chanson française, sur musique rock, funk, blues. En fin de soirée, une DJ Party sera organisée : les musiques choisies avec soin par les migrant.e.s résonneront jusqu'à 00h30 ! Les dons recueillis lors de cet événement serviront à accompagner les migrant.e.s dans leurs démarches :
Des papiers et des logements pour les migrant.e.s de la Poterie !

Nous vous attendons nombreuses et nombreux pour ce concert !

29 avril Une Belle manifestation


Une belle manifestation, la sixième, s'est déroulée samedi 29 avril après-midi sur les quais entre le pont PASTEUR et la place de Bretagne. Plusieurs centaines de personnes, soutenant les migrant.e.s, exigeaient que la situation de chacun d'entre eux soit examinée tant au niveau de leur relogement qu'au niveau de leur régularisation.



Merci à tou.te.s de les avoir rejoint et soutenus. Merci aux 39 organisations qui nous soutiennent dans cette lutte, et merci à la fanfare d'avoir assuré l'ambiance !

pétition entre signatures papier et en ligne 648 signatures !
C'est génial, mais pas suffisant ! Objectif : 1000 ! diffuser auprès de vos amis. Pas un enfant à la rue le 17 Juillet
=> signer la pétition

près de 70 salariés de la CARSAT manifestent leur solidarité aux migrants de la POTERIE

« C'était tellement beau qu'on n'avait pas envie d'y toucher ! Vraiment incroyable ce qu'ils nous ont préparé ! On a essayé de goûter à tout parce qu'on sentait qu'ils avaient mis un point d'honneur à faire dans l'excellence… mais c'était juste impossible ! ». Sur les tables nappées de blanc et ornées de petits bouquets, s'étale l'art culinaire du monde : Mongolie, Tchétchénie, Albanie, Afrique, Géorgie, Afghanistan, Kosovo,...

Ce jeudi 27 avril, près de 70 salariés de CARSAT (la caisse de retraite voisine des Jardins de la Poterie) étaient invités par les migrants à venir y déjeuner, chaque convive ayant participé à la hauteur du prix d'un repas « normal ». Depuis la veille, tout le monde était en effervescence, le matin même, certaines dames s'étaient levées à 4 h du matin pour être sûres d'être dans les temps, les hommes s'occupant de l'installation et de la déco : « On sait que ce sont des gens qui travaillent, il faut absolument qu'on respecte les horaires et puis on veut que ce soit parfait ». Chaque communauté s'était cotisée pour abonder le budget prévu, quitte à se priver ensuite sur son propre quotidien et hors de question de se faire rembourser : « On veut faire le maximum parce qu'on veut vraiment remercier toutes les personnes qui nous aident ».

Les discussions allaient bon train autour des tables autour de la situation des migrants, des perspectives de relogement après le 17 juillet, de comment faire pour aider, etc. « On peut avoir un discours théorique sur les migrants mais les avoir en face de soi, c'est autre chose. Voir les yeux des enfants, le sourire éblouissant des cuisinières… On ne peut pas ressortir d'ici comme on est entré... ». « En fait, ce sont les migrants qui nous rappellent le terme de fraternité de notre devise ».


Une belle journée, pleine de chaleur humaine pour tous.

une délégation de la ville de Rennes aux Jardins de la poterie

Ce 25 avril, les résidents s'étaient mis sur leur trente-et-un pour recevoir une délégation de la ville de Rennes constituée du CCAS au grand complet et d'élus (M Bourcier, Mmes Briand, Faucheux, Hakni-Robin et Marchandise). Les tables étaient nappées de blanc, des petits bouquets de fleurs avaient été cueillis dans les jardins, le café était prêt. Un drapeau français avait même été accroché au-dessus du tableau des activités, comme une affirmation de leur volonté de s'intégrer dans ce pays qui pourtant, jusqu'à présent, ne leur avait guère fait de cadeaux… Étaient également présents plusieurs représentants des associations du collectif de soutien aux Jardins de la Poterie : CCFD Terre solidaire, Fondation Abbé Pierre, Si on s'alliait, représentant de l'intersyndicale CGT-CNT-SUD solidaires des travailleurs sociaux, ...

Après un exposé du fonctionnement du lieu par l'association Un toit c'est un droit et un point financier (pour le premier semestre, l'apport de la Fondation Abbé Pierre et des résidents eux-mêmes, via notamment l'organisation des concerts, a permis de couvrir tous les frais), une résidente prenait la parole pour remercier la mairie et lui rappeler que tous comptaient sur son aide pour l'après 17 juillet, date fixée pour l'évacuation du lieu.

Un point était fait également sur la situation administrative des résidents et l'attitude de la préfecture imposant sans arrêt de nouvelles exigences pour la régularisation des personnes, comme la nécessité d'avoir une promesse d'embauche, ce qui ne figure nulle part dans les circulaires ministérielles. Une habitante prenait alors la parole pour expliquer les choses : « Beaucoup d'entre nous sommes ici depuis plusieurs années, parfois même 6 ou 7 ans, nous avons des enfants nés en France qui sont tous scolarisés. Certains d'entre nous ont même eu des autorisations de travail qui ont ensuite été supprimées pour des motifs arbitraires : à la préfecture de Rennes, il y a toujours un papier qui manque ou un papier, hier considéré comme valable, qui brusquement ne convient plus. Nous ne devrions pas être ici : nous devrions être au travail et rentrer le soir chez nous, comme tout le monde ».



L'association Un toit c'est un droit rappelait que l'État avait obligation d'héberger les personnes mais que le 115 était totalement saturé : « Avec ses 141 places sur Rennes, une demande sur deux est aujourd'hui rejetée et ce n'est pas avec les 36 places supplémentaires qui vont être créées qu'il pourra faire face, le 17 juillet prochain, à la mise à la rue des 170 résidents des Jardins de la Poterie, dont 78 enfants. Hors, aujourd'hui, la préfecture refuse de recevoir les associations pour discuter de l'après 17 juillet ! ».

M Bourcier, adjoint à la solidarité, rappelait que la Maire de Rennes resterait fidèle à son engagement de campagne : « Pas d'enfants à la rue ». Il annonçait ensuite la volonté de la mairie de mettre en place des réunions de travail tous les 15 jours afin de trouver des solutions pour la sortie de la Poterie, expliquant que beaucoup de communes avaient réservé des logements pour des réfugiés syriens qui n'étaient jamais arrivés et qu'il existait aussi dans le parc privé des bâtiments vacants, en attente de projets immobiliers. « Nous ne partons pas de rien : aujourd'hui nous avons l'expérience des commodats, sur le plan légal, et l'expérience de la gestion de ce lieu par l'association ». Une militante faisait alors remarquer que ça faisait 5 ans que l'on parlait de conventions avec les promoteurs immobiliers mais que rien n'avait été fait et qu'il avait fallu l'ouverture du squat de la Poterie pour qu'enfin les choses bougent : « Cette fois nous n'avons pas droit à l'erreur : le 17 juillet c'est demain, on a déjà pris beaucoup de retard ».


La délégation de la ville de Rennes partait ensuite visiter les locaux, invitée par les résidents à entrer dans les chambres.

samedi 22 avril 2017

6ème rendez-vous : MANIFESTATION Samedi 29 avril Départ à 15h00 Place de la République


MANIFESTATION Samedi 29 avril Départ à 15h00 Place de la République
VIVRE SANS PAPIERS, VIVRE SANS LOGEMENT : IMPOSSIBLE ! VIE DE GALÈRE !
Le 14 juin 2016, des personnes étrangères sans papiers et sans logement, soutenues par l’association Un toit c’est un droit, trouvaient refuge dans une ancienne maison de retraite désaffectée, dans le quartier de la Poterie.
Aujourd’hui, le lieu abrite plus de 160 personnes, essentiellement des familles. 70 enfants y dorment chaque nuit avant de se rendre dans les écoles du quartier !

En août dernier, la Justice avait accordé un délai de six mois. Un accord a ensuite été signé entre le propriétaire (le groupe Lamotte-Constructeur) et l'association Un toit c'est un droit  permettant aux occupants d'y rester jusqu’au 17 juillet 2017. La ville de Rennes a également signé une convention pour la prise en charge des fluides.
Ce lieu est un symbole de la situation actuelle du logement à Rennes (et ailleurs). Tous les soirs, d’autres personnes à la rue y viennent pour tenter de trouver un abri.
Le 115 (numéro d’hébergement d’urgence) est saturé : il n’y a pas assez de places pour tout le monde.


Depuis plusieurs mois, grâce à l’association Un toit c’est un droit, de nombreuses initiatives ont été mises en place pour soutenir le lieu (cours, concerts, animations, repas…). De nombreuses autres associations, des lycéens, des étudiants et bien des habitants du quartier multiplient les actes de solidarité. 

Mais, dans l'état actuel des choses, aucune solution de relogement n'étant envisagée par les autorités, ce sont donc plus de 160 personnes, dont 70 enfants, qui se retrouveront à la rue le 17 juillet. Il y a donc urgence :

Montons d'un cran dans la mobilisation !

L’obtention de papiers et l’accès à un logement sont deux conditions urgentes pour que les habitants des Jardins de la Poterie ne se retrouvent pas à la rue en juillet prochain. En solidarité avec les habitants, nous avons donc décidé d’interpeller les pouvoirs publics sous diverses formes et de manifester tous les mois. Après plus de 6 mois de manifestations,  nous continuons de demander :

Des papiers et des logements pour les habitants des Jardins de la Poterie !!!
6ème rendez-vous :
MANIFESTATION
Samedi 29 avril
Départ à 15h00
Place de la République

Signataires : Alternative Libertaire Rennes – Bienvenue ! – CADTM – Châto sans frontières – Cimade 35 – CCFD Terre solidaire 35 – Conseil des migrants – Cridev – D’ici ou d’Ailleurs Rennes – DAL 35 – Ensemble! 35 – EELV Rennes – FA-Groupe la sociale – Fédération Secours Populaire Français 35 – FSU 35 – Fondation Abbé Pierre Bretagne – MIDAF – MIR – MJCF 35 – Langophonies – LDH Rennes – MRAP – Mouvement de la paix – NPA Rennes – Nuit Debout Rennes – Open School For Refugees – Parti Pirate - PCF Rennes métropole – PG Comité Rennes – Québriac migrants solidarité – RESF 35 - Si on s’alliait ? – Solidaires étudiant-e-s Rennes – UTUD – Union Locale CGT de Rennes – Union Locale CNT 35.

lundi 10 avril 2017

Lundi 17 avril 2017 à 19h00 Lundi de Pâques Folk

Lundi de Pâques 19h00 folk jardins de la Poterie
Vous avez raté le blues. Vous n'êtes pas disponible le samedi

Prochain spectacle à ne pas manquer....Entrée gratuite. Dons acceptés pour payer charges et produits entretien... Venez soutenir les accueillis de la Poterie. Faites circuler...

Country  Lundi 17 Avril 2017 à 19h00 Lundi de Pâques. Jardins de la Poterie Artistes solidaires

Slim Wild Board & Bad Blood Mood

Un folk blues ténébreux parsemé d’éclats western et rockabilly, qui revendique un son roots et défend sa dimension artisanale et bricolo. Des morceaux qui pourraient être issus du fin fond des États-Unis et joués par des allumés qui entretiendraient une tradition ancestrale à grand renfort de voix écorchée, guitares lumineuses et balades crépusculaires


vous vous offrez 2 heures de voyage ...

vous aimez le folk...
Ce duo rennais nous offre un set authentique et chaleureux...


invitez vos amis...








mercredi 5 avril 2017

Samedi 8 avril 2017 20h30 Jardins de la Poterie Artistes solidaires Two men in blues

Prochain spectacle à ne pas manquer....Entrée gratuite. Dons acceptés pour payer charges et produits entretien... Venez soutenir les accueillis de la Poterie. Faites circuler...

Blues samedi 8 avril 2017 20h30 Jardins de la Poterie Artistes solidaires Two men in blues:
vous vous offrez 2 heures de voyage dans les Bayous...

vous aimez le blues
guitare acoustique, stomp au pied,dobro en bandouliere,harmonica à portée de bouche et voix grave à l'unisson,le duo rennais nous offre un set authentique et chaleureux...(article blues sur le zinc,mars 2017)
invitez vos amis...




















Rennes, Un Toit C'est un Droit !Pour nous écrire :  untoitundroit35@gmail.com
pour suivre l'actualité de notre mouvement : http://untoitundroit35.blogspot.fr/

lundi 20 mars 2017

Vendredi 24 mars 20h30 les jardins de la poterie concert
Votre participation permettra de participer aux charges (eau, electricité, chauffage)

mardi 7 mars 2017

L'actualité des Jardins de la Poterie

Le squat a accueilli vendredi 3 mars la chanteuse Angie Goma pour un nouveau concert de soutien aux migrants des Jardins de la Poterie. 



Samedi 4 mars, la manifestation mensuelle, soutenue par une trentaine d'organisations rennaises pour le droit des migrants. La manifestation devait se terminer  vers 17 h devant l'hôtel Pasteur, où débutait parallèlement la lecture marathon de l'Encyclopédie des migrants.


Nous apprenions alors qu'un groupuscule d'une quinzaine d'individus d'extrême droite se revendiquant du GUD s'était rassemblé à République et manifestait son intention d'en découdre avec notre rassemblement :


La décision fut alors prise de raccompagner les migrants, en cortège, jusqu'à une autre station de métro.
Certes, la police a contenu le « rassemblement » place de la République et a escorté notre cortège jusqu'au métro mais nous apprenions, quelques dizaines de minutes plus tard, que les fascistes étaient ensuite allés défiler en toute impunité dans le centre-ville puis s'étaient attaqués à un groupe de marginaux place Sainte Anne.

Ce samedi soir 4 mars se déroulaient à Rennes deux événements simultanés de solidarité avec les migrants : un concert au bar le « Papier Timbré » et la lecture de l'Encyclopédie des migrants à Pasteur. Face aux risques et à l'absence manifeste de réaction des forces de l'ordre, une chaîne de solidarité et de surveillance se mettait immédiatement en place dans le centre et autour des bâtiments abritant des migrants.

Un contexte délétère 

Dans la nuit du 27 au 28 janvier, entre minuit et 2 h du matin, à l'occasion du match Rennes-Nantes, un groupe de néo-nazis avait déjà fait quelques « percées » à République et au Colombier et répandu la panique rue de St Malo, allant jusqu'à poursuivre les gens dans les commerces et blessant plusieurs personnes. Malgré plusieurs dizaines d'appels aux forces de l'ordre, celles-ci n'étaient pas intervenues (une pétition des commerçants en direction des autorités locales, face à leur silence, avait d'ailleurs été rédigée par la suite).

Tandis qu'à Nantes, le samedi 4 mars, 4 participants à la manifestation contre l'extrême droite étaient interpellés, dont certains pour « attroupement avec visages dissimilés », à Rennes, au même moment, les néo-nazis (pourtant eux aussi casqués et masqués pour quelques-uns d'entre eux !) pouvaient, après un rapide contrôle d'identité, repartir en toute tranquillité manifester et attaquer des gens dans le centre-ville !
Nous le savons, depuis plusieurs mois, le centre-ville de Rennes est systématiquement interdit aux manifestations : ainsi, par exemple, la manifestation prévue le 8 mars pour les droits des femmes a-t-elle été interdite ! Que ce soit pour des rassemblements à revendication sociale ou contre les violences policières, la répression s'est également régulièrement abattue sur les manifestants. Par contre, il semblerait que l'extrême droite, elle, ait tous les droits !
Cette situation est totalement inadmissible ! Les démocrates se verront-ils désormais contraints d'assurer eux-mêmes leur propre sécurité ?

Le droit de manifester fait partie des libertés fondamentales et les organisations démocratiques doivent pouvoir le retrouver (y compris dans le centre-ville). 

L'incitation à la haine est un délit. 
Elle doit être sanctionnée et la population doit être protégée.

lundi 6 mars 2017

Préparation du départ 17 juillet 2017: nous recherchons....

APPEL POUR LES JARDINS DE LA POTERIE
Le squat ouvert en juin dernier par des migrants à la rue, dans l'ancienne maison de retraite des Jardins de la Poterie, a été légalisé en décembre dernier, permettant aux résidents (dont 50 % d'enfants) d'avoir immédiatement le chauffage et d'y séjourner demanière tout à fait officielle. Des conventions ont été signées avec la ville de Rennes et la Fondation Abbé Pierre pour la prise en charge des frais (eau, électricité, chauffage),permettant aux résidents (qui apportent également leur contribution, dans la mesure deleurs faibles revenus) d'avoir un moment de respiration. L'objectif est bien sûr d'en sortir par le haut avec des régularisations et un relogement à terme : pour faire entendre nos exigences aux autorités (c'est à dire, en fait, le simple respect de la loi), chaque mois, une trentaine d'organisations appelle à manifester. Toutefois, la convention d'occupation signée avec le propriétaire prévoit un départ le 17 juillet à 10 h : tout matériel restant dans le lieu serait déposé en garde-meuble… à la charge de l'association « Un toit c'est un droit » qui accompagne les résidents ! Il nous faut donc anticiper dès maintenant.

Préparation du départ
•Nous cherchons des lieux de stockage (garages, granges, etc)
• Nous souhaitons organiser un parrainage matériel : une famille française veillant soit à l'écoulement du matériel d'une famille migrante (Bon Coin, Donnons.org, etc), soit offrant une possibilité de stockage des affaires personnelles.
Un ou deux vide-maisons seront organisés sur place (ce qui permettra aux gens de gagner un peu d'argent) : les dates seront communiquées ultérieurement, vraisemblablement toute fin juin et/ou début juillet. • Nous aurons également besoin de beaucoup de main d’œuvre, camionnettes, voitures entre le 7 et le 17 juillet pour assurer le transport du matériel. Nous comptons donc beaucoup sur la mobilisation des Rennais, comme ça a été le cas durant toute cette année aux Jardins.

N'hésitez pas à faire circuler le présent appel et à nous signaler vos disponibilités sur le mail de l'association.

 Et, en attendant, n'oubliez pas que la saison culturelle continue à la Poterie ! Vous trouverez la programmation des concerts sur le site de l'association « Un toit c'est un droit » : http://untoitundroit35.blogspot.fr/

vendredi 24 février 2017

Mal-logés, sans-papiers... SOLIDARITE : Concert de soutien à UTUD




A l'heure du repli identitaire en Europe ou ailleurs et de la montée de l'extrême-droite la plus
décomplexée, nous devons montrer notre solidarité envers les personnes migrantes qui viennent chercher un avenir meilleur chez nous, n'en déplaise à ces théoriciens paranoïaques du "grand remplacement" et ces prédicateurs du choc des civilisations.
Et non, ces gens fuyant la guerre, la misère, les persécutions ne sont pas illégaux. La France, soit disant pays des droits de l'homme, La France, terre d'Asile ne joue pas son rôle. l’État fuit ses responsabilités, abandonnant aux militant-es, aux associations comme UTUD _Un Toit c'est Un Droit_et à leurs bénévoles, le soin d'accueillir, héberger, orienter de nombreux demandeurs d'asile,réfugié-es et mineur-es isolé-es.

A Rennes, 160 personnes dont 70 enfants ont trouvé refuge dans un squat dans le quartier de la Poterie. Plusieurs mobilisations ont permis notamment de payer le chauffage, pour que ces familles puissent vivre plus dignement. Cette mise à l'abri est temporaire et il est urgent qu'elles obtiennent des papiers et des logements décents et pérennes.

Il est aussi lamentable que des centaines de personnes vivent dans la rue à Rennes, alors que de nombreux logements sont vacants, assujettis entre autres, à la spéculation immobilière.

Modestement, la CNT35 souhaite participer à cette solidarité et organise un concert de soutien à l'association UTUD, le 4 mars au Papier Timbré, avec La Dernière Mesure (Hip-Hop de Paname) 

Pour découvrir La Dernière Mesure :

https://ladernieremesure.bandcamp.com/album/gu-rilla-fant-me-2